L’historique du Syndicat des eaux de l’Avière

Une histoire d’Eau de 1936 à 1963 

Recherches et études réalisées par Gilbert MATHIEU ancien Vice-Président du Syndicat des Eaux de l'Avière

 C’est le 11 octobre 1936 que l’étude d’un projet de réseau d’eau est envisagée. Hélas le temps nécessaire va très rapidement faire défaut à nos communes.

Le 3 septembre 1939, la France et l’Angleterre déclarent la guerre à nos voisins Allemands avec les conséquences que nous connaissons. 

Le 9 juin 1940, l’exécution de notre projet est reportée à la fin des hostilités et notre pays signe l’armistice le 22 juin 1940.

Le temps que cette guerre prenne fin en 1945, que notre pays entame ensuite son redressement, que les tickets de rationnement ne soient plus indispensables en 1949, notre dossier est ressorti de nos cartons en 1950.

La création d’un syndicat est envisagée sous la dénomination Syndicat des Eaux de la Vallée de l’Avière puis en fin de compte Syndicat Intercommunal des Eaux de l’Avière, en 1951. Le bureau dudit Syndicat est constitué le 22 avril 1951 avec pour président Pierre ANDRE maire d’Uxegney. Il est alors composé de cinq communes : Chaumousey, 295 habitants, Domèvre sur Avière, 219, Les Forges, 553, Sanchey ,143 et Uxegney 788, recensement de 1946.

A l’ouest de notre village, à la limite des communes de Girancourt et Dommartin aux Bois, la ferme de la Michotte est alimentée par le Syndicat du Bolon de Girancourt, créé en avril 1937, par la construction d’une conduite de 480 m.

Est-ce suite à ce rattachement que notre commune, en 1953, souhaite intégrer ce syndicat? Je ne sais pas.

En tout cas sa demande de retrait du Syndicat des eaux de l’Avière (S.E.A.) est refusée par les 4 autres communes. En contrepartie, elle sera alimentée en priorité.

En mars 1954 les travaux de captage des sources 1, 2 et 3 au lieu-dit Devant le Château, sur le territoire de Renauvoid, sont envisagés pour un coût de 3 500 000 F. Cette commune, aussi surprenant que cela puisse paraître, ne pourra être rattachée au S.E.A. En fait, la situation des captages en contre bas du village ne le permet pas.

Seule la Colonie de Vacances de la police de Strasbourg, en bordure de l’étang de Bouzey est alimentée en 1958, à laquelle l’A.S.P.T.T. d’Epinal se raccorde en 1966. Toutefois ce raccordement est considéré comme non conforme et l’A.S.P.T.T. se doit de régulariser sa situation ; ce qui se fait en 1970 par la pause d’une conduite traversant l’étang.

L’obtention de certaines parcelles nécessaires à la réalisation du projet se fait autant que possible à l’amiable. L’un des propriétaires obtiendra ainsi un octroi de 500 m³ d’eau par an. Pour un autre il est nécessaire de l’exproprier tellement ses exigences sont considérées comme démesurées.

Par contre lorsqu’en 1957, le syndicat ne peut, faute de pression, respecter son engagement de lui fournir le volume d’eau convenu, il doit lui verser une indemnité de 100 000 F.

En 1954, le captage de la source n° 4 est envisagé, toujours sur Renauvoid, pour un coût de 8 000 000 F subventionné à 45% par le Ministère de l’Agriculture soit 3 600 000 F. Un emprunt de 1 800 000 F sur 15 ans au taux de 5% est souscrit auprès de la Caisse d’Epargne.

En 1955 le projet définitif d’alimentation des 5 communes est présenté et l’ouverture d’une enquête de déclaration publique est demandée pour la réalisation des 3 sources. Les subventions se faisant attendre, la commune de Les Forges consent un prêt de 900 000 F. La commune de Sanchey en fait de même pour un montant de 75 000 F au taux de 3% sur 10 ans en 1955.

Le service du Génie Rural procède alors par adjudication à l’ouverture des plis et l’entreprise ROUDER de Audincourt est retenue malgré son prix supérieur de 9% à l’estimation. Cherchant à limiter ses dépenses le Syndicat demande à bénéficier de l’exonération des droits d’enregistrement par l’application de l’article 22 de la loi du 31/12/1928.

En 1956 des emprunts de 70 000 000 F et 15 750 000 F sont souscrits au Crédit Agricole et à la Caisse d’épargne. La construction d’une station de pompage est jugée nécessaire en contre-bas des sources et l’achat du terrain nécessaire est envisagé.

En 1957 l’ouverture des plis pour l’appareillage électrique de la station est faite au profit de l’entreprise Clément ROUSSEL de Saulxures sur Moselotte. E.D.F. exige alors une tension nécessaire de 5 500 à 25 000 volts justifiant l’augmentation de l’offre de départ de 1 155 500 F.

En 1958 un projet de passage par Uxegney pour alimenter Bois l’Abbé est envisagé et chiffré. Il est d’un coût de 23 000 000 F financé de la façon suivante :

Ø Emprunt de 5 000 000 F au Crédit Foncier ;

Ø*10 000 000 F auprès de la Caisse privée d’Assurance avec accord de la Préfecture ;

Ø*10 000 000 F auprès de la ville de Noisy le Sec et un don de la Chaîne des Vosges.

Au mois de juin 1958 l’eau coule enfin sur les éviers des habitants de notre commune. Monsieur Edmond THIRIET, artisan plombier à Sanchey, est lié par contrat au Syndicat en tant que fontainier. Nos voisins de Sanchey doivent attendre septembre 1958 pour obtenir une alimentation partielle.

 

En 1959 la Colonie de Vacances de la Godelle et les écarts industriels de Bois l’Abbé sont alimentés pour un coût global de 25 000 000 F nécessitant un emprunt de :

Ø*15 000 000 F à la Caisse de dépôt et Consignation ;

Ø*2 000 000 F auprès de la Caisse Mutuelle d’Assurance Agricole de Chaumont ;

Ø*5 000 000 F au Crédit Foncier et un autre crédit de 3 000 000 F pour lequel je n’ai pas trouvé les coordonnées du prêteur.

Les branchements des parcs et pavillons de Bouzey sont réalisés. Sur la demande des intéressés la possibilité de faire poser ou déposer les compteurs par le fontainier, suite aux risques de gel, est possible contre une redevance de 4 000 F.

Afin de réaliser la 4èmetranche de travaux sur une longueur de 69 m, subventionnée par le Ministère de l’Agriculture à niveau de 45%, un emprunt de 10 000 000 F est souscrit à la C.N.C.A.

 

Le relevage des compteurs se fait une fois par an pour le 30 juin.

La mise en recouvrement se fait dès juillet et l’abonnement est perçu à raison de 50% soit 2 000 F. Le solde est réclamé pour le 31 décembre avant d’être trimestrialisé.

Monsieur THIRIET, pour raison de santé, présente sa démission et Monsieur Albert GUERICOLAS de Chaumousey devient alors le premier fontainier à temps complet du syndicat en 1959 où il sera ensuite titularisé. Il est autorisé à utiliser sa motocyclette pour ses déplacements sur les 5 communes à raison d’une indemnité de 0,0078 F du km. Cette même année, le Syndicat vend de l’eau à la ville de Chantraine pour l’alimentation du lieu-dit La Tente Valentine à raison de 0,25 NF du m³.

En 1961 le fontainier est autorisé à utiliser sa voiture personnelle pour ses déplacements.

1962 voit la réception définitive des travaux réalisés sur les 5 communes.

Alors afin de garantir la rentrée des recettes nécessaires aux remboursements des emprunts, la fermeture des lavoirs et fontaines publics est programmée mais suite à une période exceptionnelle de gel elle est reportée, par décision du 28 décembre 1962 au 1ermars 1963 puis reportée à une date ultérieure suite aux dégâts causés au réseau. Elle est définitivement appliquée le 11 juillet 1965.

En juillet 1963, après la réalisation de travaux sur Domèvre sur Avière, chaque Mairie reçoit les plans des canalisations.

Les effectifs du Syndicat sont alors d’un fontainier à temps complet et d’une secrétaire à temps partiel. Georges CHILTE, maire d’Uxegney, est alors président et ceci jusqu’en 1971.

 

Syndicat des eaux de l’Avière

Où nous trouver
1 allée du Val d’Avière
88390 LES FORGES

Contactez-nous
Tel : 03 29 34 47 55
Fax : 03 29 31 09 47
contact@syndicat-des-eaux-aviere.fr

Horaires d’ouverture
du Lundi au vendredi
8h00-12h00 13h30-16h30


Dernière actualité

Changements et prévisions 2017

Changement majeur 2017 Les changements majeurs compter du 1erjanvier 2017 concernant les...

> Voir toutes les actualités

Présentation
Le Syndicat des Eaux de l’Avière
est un établissement public de
coopération intercommunale (EPCI)
au service des élus et des abonnés,
il est composé de 5 communes :
Les Forges - Uxegney
Chaumousey - Sanchey
Domèvre sur Avière


En savoir plus